Jacqueline Danno : parcours d'une grande dame

Le lecteur CD allumé dans un coin, la voix douce de la chanteuse et comédienne Jacqueline Danno résonne contre les murs de pierre :
« être en vie. Quelque part il y a la mer, qui vit ses envies d’univers…».

Michel, assis dans son fauteuil, yeux fermés, est transporté par la musique de sa femme. À ces paroles, Jacqueline sourit :
« je suis devenue comédienne par le hasard de la vie, moi, je voulais être marin, comme papa ! ». Cette bretonne de 89 ans est très attachée à ses origines. Jacqueline a grandi auprès de sa mère et de sa grand-mère, avant de partir à ses 15 ans rejoindre une tante à Paris. « Elles m’ont transmis le courage de se battre et de faire preuve de ténacité ». En évoquant ses débuts sur les planches parisiennes,
son esprit vagabonde et le silence laisse place aux souvenirs.

« Je me suis toujours sentie libre. Très jeune, j’ai su que je ne voudrais pas d’une vie toute tracée. »
Avec des airs d’Audrey Hepburn et un caractère à la fois doux et affirmé, Jacqueline se forme au Centre d’Art Dramatique de la rue Blanche. Au fil des rencontres, les opportunités se présentent,
avec elles le privilège de s’épanouir dans un répertoire varié et de se révéler au public dans des spectacles signés Jérôme Savary ou Robert Hossein. L’amour de la scène et du public la pousse à voguer vers de nouveaux horizons, celui du petit écran (Navarro, Maigret…) et de la chanson française.

« Petit à petit, j’ai arrêté d’être la petite bretonne », nous confie-t-elle d’un regard vif. Cette grande travailleuse n’a de cesse de peaufiner son art et d’apprendre du monde qui l’entoure, notamment par ses nombreux voyages à travers le monde où elle interprète les plus belles chansons françaises. « Il ne faut pas croire, c’est une femme d’action ! », raconte Michel, à ses côtés depuis plus de cinquante ans.

« C’est une force que d’être une femme. »
Dans ses yeux on perçoit tour à tour l’étincelle de l’enfant qui vit en elle, de la femme et de la mère qu’elle est devenue. Dans un silence complice avec Michel, le morceau s’achève et sa voix résonne à nouveau : « être en vie… C’est avoir su choisir tes bras, croiser mes doigts entre tes doigts. Je suis en vie
et tu es là. »

 

4 chiffres clés :
23 pièces de théâtre
18 films / séries télévisées
19 disques / CD (1959-2020)
50 années à Herblay

Copyright © 2021 Ville d'Herblay-sur-Seine - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conception/réalisation : Bwat.fr