Les femmes dans l’univers du football sont à l’honneur, découvrez l’interview d’Estelle Santos

Quartier des Buttes Blanches

Estelle Santos
22 ans - 2ème année en école d’Ostéopathie

Tu prépares ta première compétition de championnat de France de football freestyle prévue en 2022 ?

Cela fait 8 mois que j’ai débuté les entraînement intensifs dans 3 domaines, afin de rendre mes prestations complètes : le « LOWER » :  les figures debout avec les jambes comme le tour du monde ; le « UPPER » : les figures avec la tête et la nuque, ainsi que le « SIT » : figures en position assise et au sol. Je m’entraîne en moyenne 30 heures par semaine.

 

Comment t’es venue cette passion ?

Je joue en club de foot depuis mes 15 ans, mais une fois confinée j’ai essayé de trouver une solution pour le pratiquer à domicile. Je me suis prise de passion pour cette discipline, car elle demande beaucoup de rigueur, d’investissement et qu’elle me permet d’exprimer mon propre style tout en faisant du sport.

 

Qu’est-ce qui te plait dans cette discipline ?

Ce sport, en plus d’être très technique, est aussi très artistique et laisse beaucoup de place pour exprimer ma propre personnalité. 

 

As-tu été inspiré par des femmes dans ce domaine ?

Dans ce sport, les femmes se font rares… Mais 3 d’entre elles m’inspirent beaucoup : Yoanna Mélody Donchet 4 fois championne du monde, ainsi que Laura Biondo, l’une des meilleure Freestyler mondiale.

 

Dans cette discipline, le fait d’être une femme est-il un plus ?

Je pense qu’être une femme apporte de l’originalité, car elles expriment souvent un style propre à elles, plus travaillé et poétique. 

 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes filles qui aimeraient suivre ce chemin ?

Je leur dirais de ne pas se laisser impressionner par cet univers à majorité masculin. Les femmes sont tout aussi capable d’exceller dans ce domaine, à force de motivation et d’entraînement.

Copyright © 2021 Ville d'Herblay-sur-Seine - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conception/réalisation : Bwat.fr